Melancholy aborde une période particulière de ma vie personnelle. Elle fait suite à un événement mondial, le confinement du monde entier en lien avec une grave pandémie. Ce confinement commence le 15 Mars 2020 en France, il dure deux mois. Deux mois pendant lequel le monde s’arrête soudain et commence à réfléchir.

J’ai vécu cette période en clair-obscur, avec des jours lumineux, d’autres beaucoup moins. J’ai trouvé des occupations entourée de mes plantes, j’ai eu le temps de les observer comme jamais durant deux longs mois. Amoureuse de la nature, les plantes font partie de mon quotidien. Et pendant le confinement, j’ai eu envie de garder une trace de mon état, tantôt heureux, tantôt triste. Persuadée que cet événement bouleverserait ma vie pour les mois et peut-être les années à venir. J’avais envie de garder une trace de cette période si tumultueuse. Moi qui ne fait quasiment que des portraits, j’ai senti que je devais laisser libre cours à mes pensées et laisser mes yeux se poser là où ils avaient envie. J’ai donc redécouvert mon chez moi, attentive au moindre mouvement d’ombre et de lumière qui m’entoure. J’ai beaucoup contemplé et réfléchi, fait état du moindre sentiment.

Ma série est pensée comme une journée de vie, de l’aube au crépuscule elle fait état de la lumière, de l’ombre et des sentiments qui on traversé mon corps et mon esprit pendant plusieurs mois. Du matin qui se lève à la nuit qui se couche, les plantes sont les seules choses autour de moi que j’avais envie de photographier. Et suivant l’heure de la journée, la lumière qui tombait dessus pouvait refléter l’état d’esprit dans lequel je me trouvais.

Melancholy est l’empreinte d’un évènement soudain, elle atteste d’une période particulière. Un moment de ma vie en dent de scie qui chamboulera obligatoirement les jours à venir. Pour moi et le monde entier...

Copyright © All rights reserved.